next up previous
Next: Diffraction et cellule à Up: La diffraction de rayons X Previous: La dispersion d'énergie

Sous-sections

  
La dispersion angulaire

Descriptif

Les rayons X incidents sont cette fois monochromatiques. La longueur d'onde $\lambda$ est donc fixée et les maximums d'intensité diffractée sont observés pour des valeurs discrètes de $2\,\theta_{hkl}$ qui correspondent aux distances réticulaires dhkl(Chap. 1). Des échantillons polycristallins par exemple dans lesquels les grains présentent toutes les orientations par rapport au faisceau incident diffuseront symétriquement et de manière discrète le faisceau incident en différents cônes, dont l'intersection avec un détecteur plan donne des cercles concentriques.

Calcul de dhkl

E (keV) lambda (angstrom)
2 theta (degres) d (angstrom)

La diffraction en dispertion angulaire se fait à énergie ou longueur d'onde de faisceu incident fixe. Entrez l'énergie du faisceau incident pour calculer la longueur d'onde correspondante. Pour calculer d, entrer l'angle theta et l'energie E. Les energies sont en keV, les angles en degrés, et les distances en angstroms.
lambda (angstrom) E (keV)
2 theta (degres) d (angstrom)

La diffraction en dispertion angulaire se fait énergie ou longueur d'onde de faisceu incident fixe. Entrez la longueur d'onde du faisceau incident pour calculer l'energie correspondante. Pour calculer d, entrer l'angle theta et l'énergie E. Les énergies sont en keV, les angles en degres, et les distances en angstroms.

Avantages/inconvénients

Avantages et inconvénients de la méthode de dispertion angulaire:
Avantages Inconcénients
  • Résolution intrinsèque meilleure que pour la dispertion d'énergie (Chap. 3).
  • Les orientations préférentielles des cristaux au sein d'un poudre sont moyennées en intégrant les intensités mesurées le long des cercles de diffraction.
  • Nécessite un faisceau monochromatique: plus difficile à réaliser et perte d'intensité.
  • Problème d'observation des grands angles de diffraction avec des systêmes à faible ouverture, ce qui est souvent le cas en haute pression.
  • Problème d'observation des grands angles de diffraction sur des détecteurs de taille insuffisante.


next up previous
Next: Diffraction et cellule à Up: La diffraction de rayons X Previous: La dispersion d'énergie
Sebastien Merkel
2000-09-29
 

© Sébastien Merkel, Université de Lille, France

Home > DiffractionX > node4.php